L’Algérie sacrée championne de la Coupe d’Afrique des Nations pour la deuxième fois

L’Algérie a remporté la Coupe d’Afrique des Nations pour la deuxième fois de son histoire grâce à une victoire 1-0 sur le Sénégal en finale de la compétition, vendredi soir au Caire.

La dernière fois que le Zalgiris a triomphé à domicile, c’était en 1990, mais il s’est assuré un nouveau trophée en battant une équipe sénégalaise en quête de son premier titre à l’AFCON.

L’Algérie a ouvert le score à la deuxième minute du match lorsque Baghdad Bounedjah a vu son tir à l’entrée de la surface de réparation sénégalaise passer à côté, avant d’être repris par le défenseur Salif Sane au fond des filets.

C’était un but un peu bizarre, le ballon semblant d’abord passer au-dessus de la barre transversale, mais c’était un bon début pour l’Algérie qui menaçait de doubler la mise à la sixième minute après un coup franc dangereux dans la surface du Sénégal.

Vente maillot algerie 2021 pas cher,meilleur qualite a personnaliser,commandez maintenant, nous envoyons le colis dans les 48 heures.

L’équipe d’Aliou Cissé était privée de son défenseur central Kalidou Koulibaly, suspendu, et la panique régnait dans sa surface de réparation lorsque l’Algérie avait du temps et de l’espace.

Henri Saivet a été le joueur qui a fait bouger les choses pour le Sénégal dans le dernier tiers, mais les Lions de la Teranga ont eu du mal à se créer des occasions nettes. Cheikhou Kouyate a eu une demi-occasion à la 14e minute, mais sa tête sur un coup franc de Saivet est passée à côté.

Le Sénégal était la meilleure équipe au fur et à mesure que le match passait la barre des 20 minutes, même sans que le joueur vedette Sadio Mane ne voie beaucoup le ballon. L’Algérie continue cependant de bien défendre, avec Riyad Mahrez qui effectue un gros travail défensif.

À la 27e minute, Saivet a tiré un coup franc à longue distance, mais Rais M’Bolhi, entre les poteaux algériens, a effectué un arrêt confortable.

La quantité de coups francs rendait difficile pour les deux équipes de prendre de l’élan à l’approche de la fin de la première période, l’Algérie étant plutôt à l’aise malgré une faible possession de balle.

Pendant ce temps, Mane et Sofiane Feghouli étaient certainement mordus dans la compétition, le Sénégal voulant un deuxième jaune pour Ramy Bensebaini après un défi risqué sur Sarr.

M’Baye Niang a été tout près d’égaliser pour le Sénégal en fin de première mi-temps, lorsqu’il a effectué une superbe frappe en pleine lucarne, mais le ballon est parti à la dérive au dernier moment.

L’équipe de Cissé a également dû réclamer un penalty dans la première minute du temps additionnel en fin de mi-temps, lorsque Sarr s’est effondré sous la pression de Mehdi Zeffane, mais l’arbitre a indiqué le coin.

La tension est montée d’un cran lorsque les deux équipes ont quitté le terrain à la pause, plusieurs joueurs étant impliqués dans l’altercation qui s’est finalement calmée.

Les 10 premières minutes de la seconde période se sont déroulées sans incident, le Sénégal bénéficiant toujours d’une grande partie du ballon, mais la qualité générale de Niang et Ismail Sarr était décevante. En effet, ce n’est pas une surprise lorsque Cissé se tourne vers son banc à la 59e minute, introduisant Krepin Diatta badou N’Diaye.

Le Sénégal a obtenu un penalty à l’heure de jeu lorsque Adlene Guedioura a été jugé coupable d’une manipulation dans la surface algérienne, mais l’arbitre a consulté le moniteur et a finalement changé d’avis, à la grande frustration de l’équipe de Cissé.

L’équipe verte était pourtant bien en tête, avec Mane et Saivet qui recevaient tous deux des avertissements pendant une période où l’Algérie montrait des signes de fatigue.

Une autre grosse occasion s’est présentée à la 66e minute lorsque Niang a fait irruption dans la surface de réparation avant de contourner M’Bolhi, mais le numéro neuf a tiré au-dessus de la barre transversale alors que l’Algérie a survécu à un autre moment dangereux.

À la 69e minute, M’Bolhi doit effectuer un arrêt intelligent pour repousser le tir de Youssouf Sabaly. La pression se poursuit et l’Algérie trouve le moyen de conserver son avance.

À la 75e minute, l’équipe de Djamel Belmadi a failli marquer un deuxième but lorsque Youcef Belaili a tenté de placer sa tête sur la cible, mais le ballon est passé au-dessus de la barre transversale sénégalaise.

Sarr s’est ensuite procuré une énorme occasion à l’autre bout du terrain, lorsque le ballon est tombé dans les mains de l’attaquant. Le jeune homme de 21 ans a cependant failli frapper sa volée trop fort, qui est passée au-dessus de la barre transversale.

L’équipe de Cissé a continué à pousser pour égaliser pendant quatre minutes de temps additionnel, mais l’Algérie a tenu bon et a remporté la Coupe d’Afrique des Nations pour la première fois depuis 1990, déclenchant des célébrations sauvages au coup de sifflet final.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.